Category Archives: Terrain

Le film “La forêt fragmentée”, produit par CNRS images posté sur le Journal du CNRS et LeMonde.fr

La forêt fragmentée sur le site LeMonde.fr

Voir l’ensemble du reportage sur le site de CNRS Images ici, ou sur le site LeMonde.fr ici.

Quel est l’impact de la fragmentation de la forêt sur la biodiversité des oiseaux ? Vaut-il mieux avoir des parcelles plus petites mais moins isolées ou bien l’inverse ? Un groupe de chercheurs a travaillé sur quatre sites des Caraïbes et de Guyane pour tenter de répondre à ces questions (texte CNRS Images). Ce reportage a été réalisé dans le cadre d’une mission organisée par le projet “Fragmentation et biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, email: [email protected]) , réalisation: Fabrice Monna, Nicolas Baker, montage: Alexandra Ena, Nicolas Baker, et Fabrice Monna, Mixage: Thomas Huget, Rédacteur en chef: Nicolas Baker, producteur CNRS Images.

Le diaporama de la mission Montserrat – Aout 2015

_DSC7486

Stéphane Garnier et Bruno Faivre observent la zone

diapocnrs

Voir le diaporama ici.

Voir l’ensemble du reportage sur le site de CNRS Images ici.

L’objectif de la mission était d’évaluer l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux forestiers. Souvent due aux activités anthropiques, cette fragmentation est impliquée dans le déclin, voire la disparition locale, de plusieurs espèces d’oiseaux de la zone Caraïbe. Dans le cas de l’île de Montserrat, il s’agit d’une fragmentation naturelle liée à l’activité volcanique. Cette mission était menée dans le cadre du programme “Fragmentation et biological invasions” (resp. Stéphane Garnier) conduit en Guyane française, en Guadeloupe, en Martinique et à Montserrat.

Le diaporama de la mission Mongolie, juillet 2015

Le site de Ulaan Uushig - Mongolie

Le site de Ulaan Uushig – Mongolie

diaposkechfab

Voir le diaporama de la mission ici.

Voir les modèles 3D manipulables sur Sketchfab: ici.

En Mongolie, on trouve de nombreuses roches gravées et plusieurs centaines de stèles ornées, dont certaines, dites “pierres à cerfs“, représentent des cervidés bondissants. Ces dernières appartiennent à l’art de la grande steppe du début du 1er millénaire avant notre ère et sont associées à des sépultures. Un groupe de recherche international et pluridisciplinaire (resp. Jérome Magail) cherche à comprendre la riche histoire du peuple de ces steppes. Il est composé d’archéologues, d’historiens de l’art, d’anthropologues, de géologues, de paléobotanistes, de morphométriciens….

La cité oubliée de Loropeni: Le film de Nicolas Baker sur Le Journal du CNRS et LeMonde.fr

La cite oubliee de Loropeni

La cité oubliée de Loropeni

video_icondiapoDécouvrez également l’ensemble du reportage photo sur la photothèque du CNRS en cliquant ici.

Nicolas Baker, réalisateur, et Joel Berton, preneur de son, sont venus sur le site classé de Loropéni – Burkina Faso – pour réaliser un reportage sur la mission archéologique interdisciplinaire de mai 2016. Celle-ci s’inscrit dans le projet Lobi-Or-Fort (resp: R. Guillon et L. Simporé) qui vise a déterminer la fonction des ruines; une question encore très débattue aujourd’hui. Le reportage, produit par CNRS IMAGES, est diffusé sur le Journal du CNRS et LeMonde.fr.

Read more »

Première photosphère (Photo 360°) du site de Loropéni, Burkina Faso

Cliquez sur la photo pour manipuler l’orientation. C’est mieux en plein écran!

L'équipe de fouille découvre la réalité virtuelle

L’équipe de fouille découvre la réalité virtuelle

photospherediaposkechfab

Voir le diaporama de la campagne 2016: ici.

Voir les modèles 3D manipulables sur Sketchfab: ici.

Nouvelle mission de terrain sur les ruines de Loropéni – Burkina Faso (co-resp. Rodrigue Guillon & Lassina Simporé). La fonction de ces ruines reste encore mal connue.  Le but du projet Lobi-Or-Fort  est d’apporter des éléments de réponses par une approche résolument pluridisciplinaire, alliant archéologie, géophysique, anthropologie, géochimie, et modélisation 3D. Un drone a été utilisé durant la mission 2016. Il a permis de construire de nombreuses orthophotographies, des modèles 3D et des photos 360° (photosphères) qui intègrent aujourd’hui une application en réalité virtuelle, développée pour le casque GEAR VR. En outre, une équipe de CNRS Images s’est jointe à l’équipe de fouilleurs pour réaliser un reportage vidéo qui sera diffusé prochainement sur le site web de CNRS IMAGES.

Le clip “Fragments de Guyane” posté sur VIMEO

L’objectif de la mission en Guyane française était de réaliser un reportage photographique (financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS /Biogéosciences) dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences). Durant cette mission un reportage vidéo a également été réalisé. Il est visible sur VIMEO.

Il s’agissait pour l’équipe de chercheurs d’évaluer spécifiquement l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux, plus ou moins spécialistes de l’habitat forestier. Un intérêt particulier est porté sur leur diversité génétique, la qualité phénotypique des oiseaux (morphologie, couleur, immunologie), et les interactions avec leurs parasites. Ce projet est conduit sur 4 territoires : Guyane française, Guadeloupe, Martinique, et Montserrat (voir le site dédié au programme pour plus d’informations).

Portfolio “Forêts morcelées, oiseaux menacés” dans le Journal du CNRS – version papier”

Porfolio dans le Jounal du CNRS

Portfolio dans le Journal du CNRS

pdfcnrsjournal

cnrsdiapo

Le CNRS vient de publier sous forme papier ou web le reportage photographique (co-financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS/Biogéosciences) réalisé dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences).

Forêts morcelées, oiseaux menacés, en version portfolio papier dans le journal du CNRS.

Forêts morcelées, oiseaux menacés, en version étendue web dans le journal du CNRS.

La Guyane à vol d’oiseau, en version web dans le journal du CNRS.

Le diaporama de la mission Sud Maroc, Avril 2015

Pétroglyphes aux alentours de Icht, non loin de la frontière algérienne

Pétroglyphes à tête d’éléphant non loin de la frontière algérienne

skechfabdiapo

Voir le diaporama ici

Dix jours de terrain près d’Agadir et au sud marocain en compagnie de Lhoussaine Bouchaou, Moussa Masrour, et Hassane Beraaouz (Université d’Agadir). L’objectif était triple: formation des étudiants en Master et en doctorat aux techniques de photogrammétrie, modélisation des traces de dinosaures sur la plage d’Anza, près d’Agadir et évaluation des techniques de modélisations 3D appliquées aux pétroglyphes pour le dessin automatique et la conservation du patrimoine.

Le diaporama de la mission Loropéni – Burkina Faso 2015

L'équipe de fouille dans l'enceinte de Loropéni

L’équipe de fouille dans l’enceinte de Loropéni

skechfabdiapo

Voir le diaporama ici

Les ruines de Loropéni– Burkina Faso, dont les niveaux les plus anciens à ce jour datent du 11e siècle, ont été, en 2009, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Leur fonction reste encore mal connue. De nombreuses mines d’or ont pourtant été exploitées tout au long du dernier millénaire dans la région. Les ruines se situant sur un axe majeur d’échanges commerciaux, on peut supposer que Loropéni ait joué un rôle majeur dans le commerce de l’or. Le but du projet Lobi-Or-Fort (responsable Rodrigue Guillon – [email protected]) est d’apporter des éléments de réponses par une approche résolument pluridisciplinaire, alliant archéologie, géophysique, anthropologie, géochimie, et modélisation 3D.

Ecole de terrain en géologie, Avril – Mai 2015

Emmanuelle Vennin et Jean-François Buoncristiani sur un affleurement avec les étudiants en L3STE

Emmanuelle Vennin et Jean-François Buoncristiani sur un affleurement avec les étudiants en L3STE

diapoVoir le diaporama ici. Voir le diaporama de J.F. Buoncristiani ici.

Comme chaque année, les étudiants en L3 Sciences de la Terre et de l’Environnement de l’Université de Bourgogne ont suivi une école de terrain pour un total d’une semaine. Ce stage les a amené à découvrir les exploitations minières du Morvan, les formations sédimentaires du Jura, la tectonique alpine et les formations glaciaires aux alentours de Chamonix…

Premier modèle 3D et diaporama de la mission au Louvre sur les foies divinatoires mésopotamiens

diaposkechfabVoir le diaporama ici ou l’ensemble des modèles ici.

En Mésopotamie, le foie était considéré comme l’organe de la pensée. Il servait également à prédire l’avenir. Le Louvre possède une riche collection composée de 16 maquettes de foies de moutons découverts sur le site de Mari dans les années 1930 par A. Parrot. Ils datent du XIX – XVIIIe siècle av. J.-C. Julien Curie ([email protected])  vient de lancer un projet en collaboration avec le Louvre (Mahmoud Alassi & Ariane Thomas) visant à examiner les éventuelles liaisons entre les présages inscrits en langage cunéiforme et la morphologie des organes. Josef Wilczek (doctorant en co-tutelle Dijon – Brno, [email protected]) et moi-même sommes allés au Louvre un mardi, jour de fermeture au public, pour réaliser des modèles 3D de ces foies par photogrammétrie. Pour plus d’informations: http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/maquette-de-foie-divinatoire.

Un premier modèle 3D réalisé par photogrammétrie et une perche de 3m dans le Morvan lors de l’école de terrain des L3 STE

 

skechfabIl est bien connu que l’extraction minière, les procédés de concentration et de transformation du minerai en métal contribuent à la libération des métaux naturellement présents dans les roches en les rendant plus facilement biodisponibles. Le territoire du Parc Naturel Régional du Morvan recèle de nombreux sites miniers qui, bien qu’inexploités aujourd’hui, demeurent des sources potentielles d’éléments traces métalliques pour les environnements de surface. C’est donc aux alentours de Larochemillay que les étudiants en L3 Sciences de la Terre de l’Université de Bourgogne ont réalisé leur première journée dans le cadre de l’école de terrain en géologie qui se tient chaque année au printemps. Le but était de prospecter la zone afin d’identifier des anomalies géomorphologiques pouvant être mises en relation avec d’anciennes zones d’extraction, de transformation du métal, ou de charbonnage. Les cartes ainsi dressées doivent être comparées aux cartes de pollution établies par Estelle Camizuli (cf site) dans le cadre de son doctorat. 

Read more »

Le diaporama de la mission Guyane 2014

Stéphane Garnier et Bruno Faivre libèrent un oiseau capturé dans les filets.

Stéphane Garnier et Bruno Faivre libèrent un oiseau capturé dans les filets en Guyane.

cnrs

diapocnrsjournal

 

 

Voir une sélection de photographies ici, un diaporama sur le site du Journal du CNRS, ou l’ensemble des clichés sur CNRS hebdo n°309,  CNRS IMAGES.

La Guyane possède une biodiversité très riche. L’objectif de la mission était de réaliser un reportage photographique en Guyane française (financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS /Biogéosciences) dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences). Il s’agit pour l’équipe de chercheurs d’évaluer spécifiquement l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux, plus ou moins spécialistes de l’habitat forestier. Un intérêt particulier est porté sur leur diversité génétique, la qualité phénotypique des oiseaux (morphologie, couleur, immunologie), et les interactions avec leurs parasites. Ce projet est conduit sur 4 territoires : Guyane française, Guadeloupe, Martinique, et Montserrat (voir le site dédié au programme pour plus d’informations).

Le diaporama de la mission Saint-Gond, Juillet 2014

Rémi Martineau, responsable des fouilles

Rémi Martineau, responsable des fouilles

diapoVoir le diaporama ici.

Entre 1872 et 1981, les fouilles menées dans la région des marais de Saint-Gond (Marne) ont mis au jour plus de 120 sépultures collectives en hypogée du Néolithique récent (3500-3000 avant notre ère), associées à des puits d’extraction de silex de deux à trois mètres de profondeur, reliés par des galeries. Les recherches se concentrent aujourd’hui sur le secteur de la nécropole-minière de Vert-la-Gravelle (responsable Rémi Martineau, [email protected]). Outre une nécropole composée d’au moins trois hypogées et une minière d’extraction du silex contemporaine, le secteur présente les indices d’un habitat situé à proximité d’une source pérenne. L’exploitation minière d’un silex abondant et de très bonne qualité pourrait expliquer l’attractivité du secteur, son intense occupation par les populations néolithiques et la présence de si nombreux hypogées dans le sud-ouest marnais. Les fouilles sont menées par différents spécialistes issus de nombreuses disciplines scientifiques et d’étudiants dont la plupart sont inscrits à l’Université de Bourgogne. Une campagne d’acquisition par photogrammétrie a été également réalisée durant l’été 2014. Pour plus d’informations sur le programme scientifique et l’actualité de la recherche: http://saintgond.hypotheses.org/.

Le clip et le diaporama de la mission Afrique du Sud 2014

Collecte de sols en Afrique du Sud en compagnie d'Arnault de Lange

Collecte de sols en Afrique du Sud en compagnie d’Arnault de Lange

video_iconVoir le diaporama et le clip ici.

Trois semaines de terrain en Afrique du Sud dans le cadre du projet FLATOCOA (Flux ATmosphérique d’Origine Continentale sur l’Océan Austral, resp. R. Losno). Comme pour la mission Namibie 2013, le travail de terrain s’effectue avec Arnault de Lange, dont l’association Global-ESR (http://www.global-esr.org/) soutient les travaux de recherche à objectif environnemental. Il s’agissait de collecter des sols à travers le pays afin de couvrir les environnements les plus représentatifs. Ces sols seront analysés, comme cela a déjà été fait pour ceux de Patagonie, d’Australie et de Namibie; le but étant d’identifier l’origine des poussières qui alimentent l’Océan Austral.