Tag Archives: Biogeosciences

Le diaporama de la mission Montserrat – Aout 2015

_DSC7486

Stéphane Garnier et Bruno Faivre observent la zone

diapocnrs

Voir le diaporama ici.

Voir l’ensemble du reportage sur le site de CNRS Images ici.

L’objectif de la mission était d’évaluer l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux forestiers. Souvent due aux activités anthropiques, cette fragmentation est impliquée dans le déclin, voire la disparition locale, de plusieurs espèces d’oiseaux de la zone Caraïbe. Dans le cas de l’île de Montserrat, il s’agit d’une fragmentation naturelle liée à l’activité volcanique. Cette mission était menée dans le cadre du programme “Fragmentation et biological invasions” (resp. Stéphane Garnier) conduit en Guyane française, en Guadeloupe, en Martinique et à Montserrat.

L’article “Evolution of neodymium isotopic signature of seawater during the Late Cretaceous: Implications for intermediate and deep circulation” par Moiroud et al. publié dans Gondwana Research

Mathieu Moiroud dans le laboratoire Biogeosciences

Mathieu Moiroud dans le laboratoire Biogeosciences

pdfL’article “Evolution of neodymium isotopic signature of seawater during the Late Cretaceous: Implications for intermediate and deep circulation” par Moiroud, M.; Pucéat, E.; Donnadieu, Y.; Bayon, G.; Guiraud, M.; Voigt, S.; Deconinck, J.-F.; Monna, F. publié dans Gondwana Research [pdf]

Mathieu Moiroud vient de publier une série de résultats acquis durant son doctorat (lab. Boigéosciences, dir. E. Pucéat). Il s’agit de proposer un modèle de circulation des océans au Crétacé. L’approche retenue utilise les compositions isotopiques en néodyme.

Read more »

Le clip “Fragments de Guyane” posté sur VIMEO

L’objectif de la mission en Guyane française était de réaliser un reportage photographique (financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS /Biogéosciences) dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences). Durant cette mission un reportage vidéo a également été réalisé. Il est visible sur VIMEO.

Il s’agissait pour l’équipe de chercheurs d’évaluer spécifiquement l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux, plus ou moins spécialistes de l’habitat forestier. Un intérêt particulier est porté sur leur diversité génétique, la qualité phénotypique des oiseaux (morphologie, couleur, immunologie), et les interactions avec leurs parasites. Ce projet est conduit sur 4 territoires : Guyane française, Guadeloupe, Martinique, et Montserrat (voir le site dédié au programme pour plus d’informations).

Portfolio “Forêts morcelées, oiseaux menacés” dans le Journal du CNRS – version papier”

Porfolio dans le Jounal du CNRS

Portfolio dans le Journal du CNRS

pdfcnrsjournal

cnrsdiapo

Le CNRS vient de publier sous forme papier ou web le reportage photographique (co-financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS/Biogéosciences) réalisé dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences).

Forêts morcelées, oiseaux menacés, en version portfolio papier dans le journal du CNRS.

Forêts morcelées, oiseaux menacés, en version étendue web dans le journal du CNRS.

La Guyane à vol d’oiseau, en version web dans le journal du CNRS.

Le diaporama de la mission Guyane 2014

Stéphane Garnier et Bruno Faivre libèrent un oiseau capturé dans les filets.

Stéphane Garnier et Bruno Faivre libèrent un oiseau capturé dans les filets en Guyane.

cnrs

diapocnrsjournal

 

 

Voir une sélection de photographies ici, un diaporama sur le site du Journal du CNRS, ou l’ensemble des clichés sur CNRS hebdo n°309,  CNRS IMAGES.

La Guyane possède une biodiversité très riche. L’objectif de la mission était de réaliser un reportage photographique en Guyane française (financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS /Biogéosciences) dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences). Il s’agit pour l’équipe de chercheurs d’évaluer spécifiquement l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux, plus ou moins spécialistes de l’habitat forestier. Un intérêt particulier est porté sur leur diversité génétique, la qualité phénotypique des oiseaux (morphologie, couleur, immunologie), et les interactions avec leurs parasites. Ce projet est conduit sur 4 territoires : Guyane française, Guadeloupe, Martinique, et Montserrat (voir le site dédié au programme pour plus d’informations).

Guyane, Novembre 2014

La vidéo de la mission

Le diaporama de la mission (cliquez ici pour voir l’ensemble des photos sur le site de CNRS IMAGES et obtenir des clichés haute définition)