Tag Archives: bronze

L’article “La production métallique au Bronze moyen entre la Manche et les Alpes : des relations complexes entre zones-ateliers interdépendantes” par Gabillot et al. publié dans Le Bronze Moyen et l’origine du Bronze Final.

La couverture de l’ouvrage qui vient de paraître

Téléchargez le pdf : ici.

L’article “La production métallique au Bronze moyen entre la Manche et les Alpes : des relations complexes entre zones-ateliers interdépendantes” par Gabillot, M.; Wilczek, J. et Monna, F., vient d’être publié dans le volume: Le Bronze Moyen et l’origine du Bronze Final.

Cette contribution dirigée par Maréva Gabillot ([email protected]) propose de revisiter un modèle d’organisation sociale fondé sur l’existence d’une zone productrice où les objets retrouvés sont les plus nombreux et à partir de laquelle ils se diffusent selon un gradient plus ou moins naturel. Il s’agit d’une synthèse des travaux réalisés depuis environ huit ans sur la production métallique au Bronze moyen entre la Manche et les Alpes, initiés par une équipe du laboratoire ArTeHiS à Dijon. La synthèse présentée est résolument pluridisciplinaire, mêlant chimie, géochimie, physique des matériaux, mathématiques, statistiques, analyse spatiale, orientée vers une interprétation archéologique globale.

Read more »

L’étude “Morphométrie des haches à talon de l’âge du Bronze ‐Etude de la variation spatiale des formes dans deux groupes typologiques. Implications sur la production et l’exportation” présentée au séminaire du réseau inter-MSH, Tours

Extraction du profil d’une hache

L’étude “Morphométrie des haches à talon de l’âge du Bronze ‐Etude de la variation spatiale des formes dans deux groupes typologiques. Implications sur la production et l’exportation.” par Fabrice Monna, A. Jebrane, M. Gabillot, R. Laffont, M. Specht, B. Bohard, E. Camizuli, C. Petit, C. Chateau, P. Alibert, vient d’être présentée au séminaire inter-MSH [pdf].

Dans ce travail, un lot de 629 haches à talon de l’âge du Bronze Moyen, appartenant aux groupes typologiques “Breton” et “Normand” a été traité selon une approche morphométrique utilisant les polynômes orthogonaux sur contours ouverts. A l’aide de procédures statistiques robustes, développées originellement pour mettre en évidence des individus aberrants, ces haches normandes et bretonnes peuvent être divisées en deux sous groupes: celles dont la forme fluctue raisonnablement autour de la forme standard (considérées comme conformes), et celles qui sont suffisamment éloignées de la forme standard pour être considérées comme non conformes. Read more »