Tag Archives: classification

L’article “Unsupervised model-based clustering for typological classification of Middle Bronze Age flanged axes” par J. Wilczek et al. publié dans Journal of Archaological Science : Reports

photo2

Maréva Gabillot et Josef Wilczek examinent la documentation archéologique

pdfL’article “Unsupervised model-based clustering for typological classification of Middle Bronze Age flanged axes” par J. Wilczek, F. Monna, M. Gabillot, N. Navarro, L. Rusch, C. Chateau (2015) vient d’être publié dans Journal of Archaeological Science : Reports. [pdf]

Josef Wilczek ([email protected]) vient de publier une série de résultats acquis durant son doctorat. Il s’agit de proposer une méthode de classification automatique pour les haches à rebord datant de l’Age du Bronze Moyen, qui jusque là était traitées en seulement deux groupes génériques le groupe atlantique et le groupe oriental. L’application des techniques les plus récentes de morphométrie géométrique permet d’isoler six groupes de formes. Ces derniers sont validés spatialement grâce une analyse spatiale entreprise sur le lieu de découverte des objets.

Read more »

L’article “In situ LIBS as a tool to discriminate on field volcanic rocks and magmatic series, Iceland” par Clément Roux publié dans Spectrochimica Acta part B.

O. Musset et J. Rakovský mesurent un échantillon avec la LIBS

O. Musset et J. Rakovský mesurent un échantillon avec la LIBS

pdfL’article “In situ LIBS as a tool to discriminate on field volcanic rocks and magmatic series, Iceland” par Roux, C.P.M., Rakovský, J., Musset, O., Monna, F., Buoncristiani, J.-F., Pellenard, P., Thomazo, C. vient d’être publié dans Spectrochimica Acta part B,  2015, 103-104, 63-69.

Cette étude, publiée par Clément Roux ([email protected], doctorant au laboratoire interdisciplinaire Carnot de Bourgogne) et collaborateurs, a pour but d’évaluer les potentialités d’une LIBS portable pour trier les roches appartenant à différentes séries magmatiques. Au total, 19 raies atomiques sur 21 échantillons ont été mesurées in-situ lors d’une mission en Islande (voir le film et le diaporama). Les concentrations élémentaires ont, quant à elles, été mesurées de retour au laboratoire par des méthodes plus conventionnelles (ICPAES/ICPMS). Sur la base de ces dernières, 3 groupes de roches sont construits. Si une procédure statistique adaptée est appliquée aux données laser le pouvoir de classification de la LIBS est excellent (90%-100% de succès). Au final, bien que la LIBS ne permette pas une analyse quantitative, cet instrument possède de grandes qualités pour les investigations géologiques de terrain. Read more »