Tag Archives: Stéphane Garnier

Le diaporama de la mission Montserrat – Aout 2015

_DSC7486

Stéphane Garnier et Bruno Faivre observent la zone

diapocnrs

Voir le diaporama ici.

Voir l’ensemble du reportage sur le site de CNRS Images ici.

L’objectif de la mission était d’évaluer l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux forestiers. Souvent due aux activités anthropiques, cette fragmentation est impliquée dans le déclin, voire la disparition locale, de plusieurs espèces d’oiseaux de la zone Caraïbe. Dans le cas de l’île de Montserrat, il s’agit d’une fragmentation naturelle liée à l’activité volcanique. Cette mission était menée dans le cadre du programme “Fragmentation et biological invasions” (resp. Stéphane Garnier) conduit en Guyane française, en Guadeloupe, en Martinique et à Montserrat.

Le clip “Fragments de Guyane” posté sur VIMEO

L’objectif de la mission en Guyane française était de réaliser un reportage photographique (financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS /Biogéosciences) dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences). Durant cette mission un reportage vidéo a également été réalisé. Il est visible sur VIMEO.

Il s’agissait pour l’équipe de chercheurs d’évaluer spécifiquement l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux, plus ou moins spécialistes de l’habitat forestier. Un intérêt particulier est porté sur leur diversité génétique, la qualité phénotypique des oiseaux (morphologie, couleur, immunologie), et les interactions avec leurs parasites. Ce projet est conduit sur 4 territoires : Guyane française, Guadeloupe, Martinique, et Montserrat (voir le site dédié au programme pour plus d’informations).

Montserrat, Juillet 2015

Le diaporama de la mission:

Portfolio “Forêts morcelées, oiseaux menacés” dans le Journal du CNRS – version papier”

Porfolio dans le Jounal du CNRS

Portfolio dans le Journal du CNRS

pdfcnrsjournal

cnrsdiapo

Le CNRS vient de publier sous forme papier ou web le reportage photographique (co-financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS/Biogéosciences) réalisé dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences).

Forêts morcelées, oiseaux menacés, en version portfolio papier dans le journal du CNRS.

Forêts morcelées, oiseaux menacés, en version étendue web dans le journal du CNRS.

La Guyane à vol d’oiseau, en version web dans le journal du CNRS.

Terrains 2015 ->

Retour à Loropéni – Burkina Faso, Mai 2016

L'équipe de fouille découvre la réalité virtuelle

L’équipe de fouille découvre la réalité virtuelle

diapoVoir le diaporama ici.

Nouvelle mission de terrain sur les ruines de Loropéni – Burkina Faso (co-resp. Rodrigue Guillon). La fonction de ces ruines reste encore mal connue.  Le but du projet Lobi-Or-Fort  est d’apporter des éléments de réponses par une approche résolument pluridisciplinaire, alliant archéologie, géophysique, anthropologie, géochimie, et modélisation 3D. Un drone a été utilisé durant la mission 2016. Il a permis de construire de nombreuses orthophotographies, des modèles 3D et des photos 360° (photosphères) qui intègrent aujourd’hui une application en réalité virtuelle, développée pour le casque GEAR VR. En outre, une équipe de CNRS Images s’est jointe à l’équipe de fouilleurs pour réaliser un reportage vidéo qui sera diffusé prochainement sur le site web de CNRS IMAGES.

Ile de Montserrat, Aout 2015

Stéphane Garnier libère un oiseau piégé

Stéphane Garnier libère un oiseau piégé

diapoVoir le diaporama ici.

L’objectif de la mission était d’évaluer l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux forestiers. Souvent due aux activités anthropiques, cette fragmentation est impliquée dans le déclin, voire la disparition locale, de plusieurs espèces d’oiseaux de la zone Caraïbe. Dans le cas de Montserrat, il s’agit d’une fragmentation naturelle liée à l’activité volcanique. Cette mission était menée dans le cadre du programme “Fragmentation et biological invasions” (resp. Stéphane Garnier) conduit en Guyane française, en Guadeloupe, en Martinique et à Montserrat.

Mongolie, Juillet 2015

Une stèle sur le site de Uulaan Ushig

Une stèle mongole sur le site de Uulaan Ushig

diapoVoir le diaporama ici.

En Mongolie, on trouve de nombreuses roches gravées de pétroglyphes et plusieurs centaines de stèles ornées, dont certaines, dites “pierres à cerfs“, représentent des cervidés bondissants. Ces dernières appartiennent à l’art de la grande steppe du début du 1er millénaire avant notre ère et sont associées à des sépultures.  Un groupe de recherche international et pluridisciplinaire (resp. Jérome Magail)  cherche à comprendre la riche histoire du peuple de ces steppes. Il est composé d’archéologues, d’historiens de l’art, d’anthropologues, de géologues, de paléobotanistes, de morphométriciens….

Louvre, Juin 2015

Julien Curie, Josef Wilczek et moi-même au Louvre pour une campagne de scan 3D

Julien Curie, Josef Wilczek et moi-même au Louvre pour une campagne de scan 3D

diapoVoir le diaporama ici.

En Mésopotamie, le foie était considéré comme l’organe de la pensée. Il servait également à prédire l’avenir. Julien Curie ([email protected])  vient de lancer un projet en collaboration avec le Louvre (Mahmoud Alassi & Ariane Thomas) visant à examiner les éventuelles liaisons entre les présages et la morphologie des organes.

Loropéni – Burkina Faso, Mai 2015

DSC_1346

L’équipe de fouille dans l’enceinte de Loropéni

diapoVoir le diaporama ici.

Les ruines de Loropéni – Burkina Faso, dont les niveaux les plus anciens à ce jour datent du 11e siècle, ont été, en 2009, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Leur fonction reste encore mal connue.  Le but du projet Lobi-Or-Fort (resp. Rodrigue Guillon) est d’apporter des éléments de réponses par une approche résolument pluridisciplinaire, alliant archéologie, géophysique, anthropologie, géochimie, et modélisation 3D.

Sud marocain, Avril 2015

Traces de dinosaures sur la plage d'Anza, près d'Agadir

Traces de dinosaures sur la plage d’Anza, près d’Agadir

diapoVoir le diaporama ici.

Dix jours de terrain près d’Agadir et au sud marocain en compagnie de Lhoussaine Bouchaou, Moussa Masrour, et Hassane Beraaouz (Université d’Agadir). L’objectif était triple: formation des étudiants en Master et en doctorat aux techniques de photogrammétrie, modélisation des traces de dinosaures sur la plage d’Anza, près d’Agadir et évaluation des techniques de modélisations 3D appliquées aux pétroglyphes pour le dessin automatique et la conservation du patrimoine.

Ecole de terrain en géologie, Avril – Mai 2015

DSC_8505

Les étudiants de L3 STE sur un affleurement dans les Alpes

diapoVoir le diaporama ici.

Comme chaque année, les étudiants en L3 Sciences de la Terre et de l’Environnement de l’Université de Bourgogne ont suivi une école de terrain sur une semaine. Ce stage les a amené à découvrir les exploitations minières du Morvan, les formations sédimentaires du Jura, la tectonique alpine et les formations glaciaires aux alentours de Chamonix…

Le diaporama de la mission Guyane 2014

Stéphane Garnier et Bruno Faivre libèrent un oiseau capturé dans les filets.

Stéphane Garnier et Bruno Faivre libèrent un oiseau capturé dans les filets en Guyane.

cnrs

diapocnrsjournal

 

 

Voir une sélection de photographies ici, un diaporama sur le site du Journal du CNRS, ou l’ensemble des clichés sur CNRS hebdo n°309,  CNRS IMAGES.

La Guyane possède une biodiversité très riche. L’objectif de la mission était de réaliser un reportage photographique en Guyane française (financement CNRS IMAGES / Délégation Centre-EST du CNRS /Biogéosciences) dans le cadre du programme “Fragmentation and biological invasions” (resp. Stéphane Garnier, laboratoire Biogéosciences). Il s’agit pour l’équipe de chercheurs d’évaluer spécifiquement l’impact de la fragmentation des forêts sur plusieurs espèces d’oiseaux, plus ou moins spécialistes de l’habitat forestier. Un intérêt particulier est porté sur leur diversité génétique, la qualité phénotypique des oiseaux (morphologie, couleur, immunologie), et les interactions avec leurs parasites. Ce projet est conduit sur 4 territoires : Guyane française, Guadeloupe, Martinique, et Montserrat (voir le site dédié au programme pour plus d’informations).

Guyane, Novembre 2014

La vidéo de la mission

Le diaporama de la mission (cliquez ici pour voir l’ensemble des photos sur le site de CNRS IMAGES et obtenir des clichés haute définition)